Village de Caille :

Village de Caille
Accueil La Mairie Les Services   L'Ecole Adresses Utiles     Contact
   L'équipe municipale
   Conseils municipaux
   "Le petit Galafar"
   Les travaux et les projets
   Le secrétariat de mairie
   Les démarches administratives
   L'urbanisme
   L'Agence Postale Communale
   Le Spanc
   les services techniques
   Les horaires de bus
   Maison médicale à Valderoure
   Point public à St-Auban
   Déchetterie à Malamaire
   Adresse mail
   Infos - Dernières nouvelles.
   Agenda Fêtes & Manif.
   Trions nos déchets.
   Prévention risques majeurs
   Découvrir la commune
   Culture et Patrimoine
   Loisirs Nature et Activités
   Commerces et Artisans
   Se restaurer & Dormir
   Fêtes - Album photos
   Localisation
Actualité
LA CHORALE DE LAURETTE

Reprise des cours
de la chorale de LAURETTE

le mardi 17 Septembre 2019
à partir de 17h00 



 


Les événements du jour


Lettre d'information
Abonnez vous
à notre lettre d'information


Culture et Patrimoine  >>  Un procès historique
SCIPION BRUN DE CASTELLANE

Scipion Brun de Castellane, seigneur de Caille, protestant, quitte la France en 1684 avec sa famille pour rejoindre la Suisse et échapper aux persécutions. Son fils Isaac meurt en 1696...
En 1699, un dénommé Pierre Mège (nom d'usurpation), soldat de la marine du Roi, affirme qu'il est Isaac de Castellane, seigneur de Caille. De témoignages en procès puis en jugement, Isaac est reconnu comme un "Brun de Castellane" par la cour d'Aix en Provence le 14 juillet 1707. Marié quelques jours après cette date à Madeleine Serry, ils partent visiter les terres dont il a hérité. Ils seront très bien accueillis à Caille. Mais ses manières ne correspondent pas à l'éducation d'un fils de noble et les doutes persistent. Spoliés de leur héritage, la soeur de Scipion Brun de Castellane et les autres membres de la famille directement touchés par cette affaire vont oeuvrer pendant des années pour récupérer leurs biens. L'un deux, André de Roland, avocat, réussi à faire casser l'arrêt d'Aix en Provence par le Conseil du Roi à Paris. En 1712, accusé de bigamie et abandonné par ceux qui avaient témoigné en sa faveur à l'époque, Pierre Mège est condamné par le Parlement de Paris et déchu de ses titres et de sa fortune. Incarcéré, il mourra peu de temps après en prison emportant avec lui son secret...

(Cette histoire a été romancée dans un livre de Bernard Barbery "L'éphémère seigneur de Caille", paru en 1932). 



Partagez cette page avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


        Téléphone : 04 93 60 31 51   -   Mail :   Contact   -   Copyright : Village de Caille


La commune de Caille fait partie de l'Agglomération du Pays de Grasse, du PNR des Préalpes d'Azur
et adhère aux Stations Villages des Alpes du Sud. Cliquez sur les logos.